Scanner laser 3D : comprendre sa technologie et son fonctionnement

31

Les scanners 3D représentent une avancée technologique majeure dans la capture et la modélisation tridimensionnelle des objets et des environnements. De nombreuses technologies sont proposées afin de répondre à tous les besoins, chacune ayant ses propres caractéristiques, son fonctionnement et ses applications. Parmi ces technologies, le scanner laser 3D se distingue par sa capacité à fournir des données extrêmement précises et détaillées. Découvrez dans ce texte cette technologie, son principe et les différents cas où il est surtout utilisé.

La technologie utilisée par un scanner laser 3D

Le scanner laser 3D est un dispositif qui utilise des faisceaux laser pour capturer des données précises sur la forme et la taille d’objets ou d’environnements. Pour y parvenir, l’outil est composé de nombreux éléments, dont la source laser qui génère le faisceau laser ; les miroirs rotatifs dont le rôle est de diriger celui-ci vers l’objet à scanner ; les détecteurs pour capter le faisceau réfléchi et l’unité de traitement qui convertit les données brutes en nuage de points. En fait, un scanner laser 3D est apprécié pour sa capacité à capturer des détails fins et complexes, mais également pour son acquisition rapide des données et sa flexibilité adaptable à de nombreux environnements et types d’objets. En fait, il existe plusieurs types de scanners laser 3D : 

A lire aussi : Dalle PVC : pour quelles raisons et comment l'adopter ?

  • Les scanners à temps de vol utilisent la mesure du temps de vol des impulsions laser. Ils sont efficaces pour les grandes distances. 
  • Les scanners par triangulation utilisent la géométrie de triangulation pour mesurer des distances courtes avec une grande précision. Le laser est donc projeté sur l’objet et une caméra capture l’image du point laser. Ce modèle calcule la distance en fonction de la déviation angulaire. 
  • Les scanners par phase mesurent la différence de phase entre le faisceau émis et le faisceau réfléchi. Ce modèle offre une bonne précision et rapidité pour des distances moyennes. 

Pour mieux comprendre la technologie, n’hésitez pas à cliquer pour lire et en savoir plus sur les sections où la technologie et le fonctionnement des scanners laser 3D sont détaillés.  

Fonctionnement d’un scanner laser 3D

Le principe de base d’un scanner laser 3D se résume en 4 étapes, dont l’émission du faisceau laser, la réflexion, la mesure du temps de vol et l’angle de déviation. Concernant le processus de scan, cela commence par la préparation qui vise au placement du scanner et calibration si nécessaire. Vient ensuite l’étape du scannage où le scanner balaie l’objet ou la scène. A noter que le mouvement peut être contrôlé manuellement ou programmé pour une couverture automatique. 

A lire en complément : Comment sélectionner un électricien de confiance à Neuilly-sur-Seine ?

Concernant le traitement des données, celles-ci sont en fait traitées après être capturées pour enlever le bruit et combiner plusieurs scans pour créer un modèle 3D complet. Enfin, le post-traitement consiste à transformer les nuages de points en maillages, texturés et exportés dans divers formats pour des applications spécifiques, telles que CAO, analyse, rendu, etc. 

Dans quels cas utiliser un scanner laser 3D ?

Le scanner laser 3D peut être utilisé dans nombreuses applications selon les besoins. Dans le cadre de l’architecture et de la construction, il est adopté pour assurer le relevé de bâtiments, la gestion des chantiers et la rénovation. Pour une utilisation en industrie, le scanner laser 3D peut aider dans le contrôle de qualité et l’ingénierie inverse. Dans le monde de la santé, il est surtout utilisé pour la modélisation anatomique et les orthèses sur mesure. On peut aussi s’en servir pour créer des personnages et décors 3D pour films et jeux vidéo.