Quelles sont les normes phoniques des logements à appliquer pour une isolation phonique ?

59

La nouvelle réglementation acoustique ou NRA est la norme en vigueur pour les habitations neuves pour lesquelles le permis de construire a été attribué après le mois de janvier 2020. Cette réglementation établit des normes minimales de confort acoustique à appliquer pour éviter toute nuisance sonore envers les voisins et autres tiers personnes. La réglementation acoustique a été mise en place avec pour objectif principal de minimiser les nuisances sonores à l’intérieur d’un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement. Elle exige des résultats concrets une fois la construction achevée, c’est-à-dire qu’elle ne se limite pas aux matériaux utilisés pour la construction. Les normes acoustiques doivent être respectées dans le logement fini. Découvrez dans cet article les normes acoustiques à respecter dans les habitations.

Quels sont les critères à respecter pour une isolation phonique dans tous types de logement ?

La réglementation acoustique récemment mise en place établit une norme qui est indiquée en décibels (dB). Ces décibels s’appliquent à tous les types de bruits extérieurs tels que les infrastructures de transport, ainsi qu’aux bruits générés à l’intérieur des bâtiments qui pourraient causer une gêne pour les occupants des bâtiments existants.

A lire aussi : Dalle PVC : pour quelles raisons et comment l'adopter ?

Pour évaluer le confort acoustique d’un logement, il est nécessaire de considérer trois facteurs clés : le niveau sonore environnant, la qualité acoustique du bâtiment et la sensibilité au bruit de l’occupant. Le dernier facteur dépend de chaque individu et doit être pris en compte par l’occupant potentiel lorsqu’il visite un bien immobilier. Par exemple, en fonction de l’emplacement du logement, il peut être nécessaire de prêter attention aux bruits aériens ou à d’autres sources de bruit environnantes.

La qualité d’isolation acoustique de la construction joue un rôle important dans la réduction des bruits à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment. Les matériaux utilisés et la conception du logement ont un impact sur sa performance acoustique. Les bruits extérieurs sont généralement causés par les transports terrestres, tandis que les bruits intérieurs peuvent provenir de sources telles que :

A lire également : Bien fixer une baguette d'angle pour le carrelage

  • Les équipements électroménagers ;
  • Les systèmes de climatisation ;
  • Les voisins ; 

Quel que soit le type de logement dans lequel vous résidez (collectif, individuel, groupé ou maison individuelle), tous les permis de construire déposés après le 1ᵉʳ janvier 2020 doivent respecter des exigences acoustiques spécifiques. Ces exigences comprennent un isolement acoustique aux bruits extérieurs d’au moins 30 dB (bruits aériens), un isolement acoustique aux bruits intérieurs d’au moins 53, 55 ou 58 dB (selon le type de bruit) et des bruits d’impact ne dépassant pas 58 dB.

Quels sont les critères d’isolation phonique requis par la nouvelle réglementation ?

La nouvelle réglementation acoustique impose différents niveaux d’isolation aux bruits en fonction des situations. Par exemple, pour l’isolation acoustique entre deux logements, une valeur minimale de 53 dB est requise pour réduire les bruits de voix ou de télévision et assurer un environnement sonore confortable pour les occupants voisins.

Les bruits d’impact, tels que les talons sur le sol ou les chocs, ne doivent pas excéder 58 dB. De plus, les bruits émis par les équipements électroménagers, tels que les machines à laver, doivent être particulièrement réduits dans les cuisines et les pièces principales des logements voisins.

La nouvelle réglementation acoustique pour les habitations exige également une réduction du niveau sonore dans les parties communes grâce à l’utilisation de revêtements absorbants.