Comment calculer un rendement annualisé ?

1699

En tant qu’investisseur, lorsque vous réalisez un investissement sur une année ou plus, il est normal de vouloir connaitre votre taux de rendement annualisé. Mais comment déterminer ce rendement. Nous vous éclairons dans la suite de cet article.

Rendement annualisé : de quoi est-il question ?

Encore appelé «performance annualisée» ou «taux de rendement annualisé», le rendement annualisé correspond au taux de rendement annuel équivalent que reçoit un investisseur sur une période déterminée. A cet effet, d’après les normes de performances des investissements mondiaux, les rendements des composites ou des portefeuilles pour des périodes inférieures à un an n’ont pas la possibilité d’être annualisée.

A lire également : Est-ce que tous les produits anti-punaises de lit sont sans danger pour les animaux domestiques ?

De fait, vous devez retenir que le taux de rendement annualisé diffère du taux de rendement annuel. Tandis que le premier prend en compte les rendements sur une base annuelle, le second ne considère que les pertes ou les gains que rapportent les investissements sur des périodes de durée changeantes.

A lire aussi : Entreprise de dégazage à Essonne (91) : le point sur les services proposés

Comment est calculé un rendement annualisé ?

Le rendement annualisé peut être calculé de deux façons différentes : à partir de données annuelles ou à partir de données journaliers.

Le calcul à partir de données annuelles

Lorsque vous calculez la performance annualisée d’un indice ou d’un investissement à partir de données annuelles, des points de données doivent être utilisés. Il s’agit :

  • l’investissement ou le capital initial représenté par (P) ;
  • les pertes ou les gains représentés par (G) ;
  • le nombre d’années traduit par (n) ;
  • le taux de performance annualisé représenté par (AP).

La formule de calcul se présente donc ainsi : AP = ((P+G) / P) ^ (1/n) – 1.

Alors, supposons que vous aviez investi par exemple 50 000€ dans un fonds commun de placement. Quatre ans après votre investissement, il vaut 75 000€. Votre gain en quatre ans est donc de 25 000€. Le rendement annualisé sera donc : AP = ((50 000€+ 25 000€) / 50 000€) ^ (1/4) – 1 ; soit 10,67%.

Le calcul en utilisant les jours

En se fiant aux normes de l’industrie quant aux investissements, la formule permettant d’obtenir de façon précise le rendement annualisé est celle utilisant les jours. Vous remarquerez que la formule est presque la même, exceptée l’exposant qui diffère. Ici : AP = ((P+G) /P) ^ (365/n) – 1.

En reprenant l’exemple précédent et en supposant cette fois que le fonds a généré des gains de 25 000€ sur 1275 jours, utilisons cette formule de jours.  Ici, le rendement annualisé sera de 12,31%.

En somme, vous pouvez calculer un rendement annualisé en vous basant sur les données annuelles ou en utilisant des jours dans votre calcul.

 

Pourquoi le rendement annualisé est-il important pour les investisseurs ?

Maintenant que vous savez comment calculer le rendement annualisé, vous pouvez vous demander pourquoi ce rendement peut être un indicateur utile pour évaluer la performance d’un investissement sur une période donnée.

Le rendement annualisé permet aux investisseurs de comparer facilement différents types d’investissements en utilisant des mesures standardisées. Par exemple, il peut aider à déterminer si un fonds commun de placement a performé mieux qu’un autre au cours d’une année donnée ou sur plusieurs années.

Le rendement annualisé peut aussi aider les investisseurs à prédire les gains futurs potentiels d’un investissement en utilisant l’historique des performances passées comme référence. Il faut noter que cela ne garantit pas nécessairement que l’investissement générera ces mêmes résultats dans le futur.

Le calcul du rendement annualisé est particulièrement important lorsque vous planifiez votre retraite ou tout autre objectif financier à long terme. Il aide à établir des projections réalistes et précises quant aux retours attendus sur vos divers types d’investissements et donc à s’assurer une certaine stabilité financière dans les années futures.

Cela étant dit, il faut garder à l’esprit qu’il n’est pas toujours possible de prévoir avec certitude le comportement futur des marchés financiers ou celui spécifique d’un actif. Les performances passées peuvent donner une indication générale mais cela ne signifie pas forcément qu’une stratégie gagnante sera maintenue indéfiniment.

Comment interpréter le rendement annualisé pour prendre des décisions d’investissement éclairées ?

Maintenant que vous connaissez la manière de calculer le rendement annualisé et pourquoi cet indicateur est si important pour les investisseurs, il est temps d’aborder la question fondamentale : comment interpréter cette donnée pour prendre des décisions d’investissement éclairées ?

Il faut comprendre que le rendement annualisé ne doit jamais être utilisé en isolation. Il ne peut être considéré comme un outil complet ou suffisant pour évaluer une stratégie d’investissement. D’autres aspects tels que la diversification du portefeuille, l’exposition aux risques spécifiques liés à l’actif ainsi que les frais associés doivent aussi être pris en compte.

Lorsque vous utilisez le rendement annualisé pour analyser vos placements actuels ou potentiels, pensez toujours à comparer ce chiffre avec celui de votre benchmark (l’étalon de mesure). Le benchmark représente souvent un indice financier tel que le CAC40 ou encore le S&P 500.

Les limites du rendement annualisé : quand faut-il utiliser d’autres indicateurs de performance ?

Pensez à bien noter que le rendement annualisé peut aussi présenter certaines limites si l’on considère la volatilité et les risques dans un portefeuille d’investissement. Par exemple, si vous avez investi dans des actions individuelles ou dans des fonds communs de placement qui ont connu une forte volatilité au cours d’une période donnée, cela pourrait avoir un impact significatif sur le rendement annuel.

Dans ce cas, il serait préférable d’utiliser d’autres indicateurs tels que l’indice bêta, qui mesure la sensibilité d’un actif par rapport à son marché sous-jacent, ou l’indice de Sharpe, qui met en évidence le ratio entre le rendement et les risques encourus par un investisseur pour générer ces rendements.

Il existe aussi des outils appelés « tableaux de performance » qui permettent aux investisseurs de suivre les performances à court terme en temps réel. Ces tableaux incluent souvent une variété de mesures telles que la valeur nette du portefeuille (VNP), les bénéfices non réalisés ou encore la rentabilité totale depuis l’achat.

Bien que le rendement annualisé reste un indicateur clé pour mesurer la performance globale de votre portefeuille à long terme, il ne doit pas être utilisé seul ni considéré comme infaillible. Il est nécessaire pour tout investisseur avisé d’envisager plusieurs indicateurs afin d’avoir une compréhension complète et précise de la performance de son investissement.

Comment utiliser le rendement annualisé pour comparer différents types d’investissements ?

Lorsque vous comparez des investissements, vous devez prendre en compte leurs différents taux de rendement. Ces taux ne sont pas tous facilement comparables car ils peuvent être calculés sur des périodes différentes et selon des méthodes distinctes.

Le rendement annualisé constitue alors un outil efficace permettant d’évaluer la performance d’investissements qui ont eu lieu à des périodes différentes, ou encore pour comparer les performances de différents types d’actifs.

Prenons l’exemple du choix entre une obligation à faible risque et un fonds commun de placement (FCP) plus risqué mais offrant potentiellement un meilleur retour sur investissement. En utilisant le rendement annualisé, on peut évaluer la rentabilité potentielle de chaque option pendant une même durée. Si par exemple l’obligation offre 3 % annuel tandis que le FCP présente une moyenne historique annualisée de 6 %, cela signifie que si vous aviez investi 1000 € dans chacun des deux produits financiers il y a cinq ans, votre obligation vaudrait aujourd’hui environ 1 161 € tandis que votre part du FCP serait estimée à près de 1349 €.

Bien entendu, la décision optimale dépendra toujours du niveau personnel d’aversion au risque ainsi que des objectifs spécifiques poursuivis par l’investisseur. Toutefois, le recours au rendement annualisé pour comparer rigoureusement plusieurs options facilitera grandement cette prise de décision et aidera tout particulièrement les novices en matière d’investissement à mieux comprendre leur portefeuille et à agir en conséquence.