Les avantages des peintures écologiques

1322

Les peintures écologiques, encore appelées peintures naturelles, commencent à gagner du terrain, et cela n’est pas le fruit d’un concours de circonstances ou d’un simple effet de mode. Face aux effets polluants des peintures classiques, elles se sont progressivement imposées comme l’alternative parfaite pour peindre des surfaces. Cependant, une grande frange de la population doute encore non seulement de l’efficacité des peintures vertes, mais aussi des avantages qu’elles offrent non seulement aux utilisateurs, mais aussi à la planète. Découvrez ici quelques raisons objectives pour vous convaincre d’utiliser désormais les peintures écologiques.

Moins polluantes que les autres peintures

Par sa composition, une peinture écologique est diamétralement opposée à une peinture traditionnelle. Elle est composée d’abord de solvants végétaux qui assurent l’élasticité de la peinture et conserve son état liquide. Ensuite, les liants végétaux permettent l’homogénéité de la texture. Puis, son épaisseur est apportée par des charges comme l’argile, la craie ou la silice. Enfin, pour la couleur, il faut apporter des pigments d’origine végétale. Pour faire simple, les peintures écologiques ne contiennent pas de composants chimiques. Du moins, seulement en très faible proportion.

A voir aussi : Dépannage climatisation : guide complet pour une utilisation optimale

En effet, contrairement aux peintures classiques qui sont parfois préparées avec près de 30 grammes de composés chimiques volatils par litre, ici, tout est remplacé par des produits naturels. Le taux de composés organiques volatils ne dépasse pas les 5 grammes par litre de peinture. Ce résidu s’explique par le fait qu’il est impossible d’obtenir de la peinture à 100% naturelle. Certains dérivés du pétrole sont toujours présents, mais en densité presque insignifiante, en comparaison aux produits traditionnels.

Tout ceci induit un autre avantage qui est la diminution des mauvaises odeurs et des maux de tête après l’application des couches de peintures. Aussi, l’air est-il plus respirable et moins chargé en polluant.

A lire en complément : Souder sans poste à souder : astuces et techniques alternatives

De plus, dès que les composés naturels de la peinture sont de moins de 95%, vous n’êtes plus en présence d’une peinture naturelle ou écologique. Si vous faites l’achat dans une boutique, vérifiez avec soin chaque produit qui figure sur le pot. C’est la meilleure manière dont vous disposez pour vous assurer que les fabricants vous vendent bien une peinture verte.

Simple à utiliser

Les peintures écologiques sont simples à utiliser, faciles à appliquer et lessivables. Microporeuse, la peinture bio n’est pas hydrofuge. Elle permet cependant à l’humidité du mur ou du bois de s’évaporer convenablement. Son élasticité lui confère un grand pouvoir couvrant. Ceci est d’autant plus bénéfique que la peinture naturelle jouit d’une longue durée de vie. Elle ne se décolore pas ou ne se craquelle pas au soleil. Néanmoins, avant de l’utiliser, vous devez totalement décaper la surface à peindre si elle était déjà couverte par une peinture glycérol.

Le mode d’application d’une peinture naturelle n’est en rien différent d’une peinture classique. À l’aide d’une éponge, d’un pinceau ou d’un rouleau, vous pouvez l’appliquer. De plus, vu qu’elle ne contient pas d’élément volatil et chimique, vous n’aurez pas besoin de masque pendant l’application qui peut se faire tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il suffira de laver les instruments après l’utilisation.

Prix accessible

De base, il est possible de fabriquer sa peinture bio à la maison. Il suffit pour ce faire de combiner les ingrédients avec précaution. Mais, vous n’avez plus besoin de vous donner cette peine, puisque vous pouvez vous en procurer dans les surfaces de bricolage ou après de certaines marques. Bien que moins polluantes, comme décrit plus haut, ces peintures ne sont pas plus coûteuses. Ceci se justifie par le fait qu’elles sont moins onéreuses à préparer. Certes, le temps de séchage est plus long, pouvant aller jusqu’à 12 h pour chaque couche. Mais cela va soi, quand on sait que c’est pour le bien de la planète.

Au-delà de toutes considérations, le budget pour peindre est un paramètre incontournable dans le choix de la peinture. Ceci est le cas, quand bien même, vous choisiriez la peinture écologique. Toutefois, la peine est moindre ici. En effet, il faut prévoir entre 15 et 25 euros par litre de peinture naturelle. Cela vous revient donc à une facture entre 30 et 50 euros pour couvrir une pièce de 20m², en considérant qu’il faut 1 litre de peinture pour 10 m².

Des effets bénéfiques pour la santé

Au-delà des effets positifs sur l’environnement, les peintures écologiques ont aussi des bienfaits pour la santé. Effectivement, elles ne contiennent pas de produits chimiques nocifs qui peuvent affecter notre organisme. Les peintures traditionnelles émettent des solvants toxiques et cancérigènes tels que le benzène ou le formaldéhyde. Ces substances peuvent causer divers problèmes respiratoires à court et long terme comme l’asthme, la bronchite ou même des cancers.

Certaines peintures écologiques sont dotées d’un pouvoir antibactérien. Elles ont en général la capacité de réguler l’humidité dans votre maison, ce qui réduit considérablement toutes sortes de moisissures, voire prémunit votre intérieur contre celles-ci. De cette façon, vous respirez un air plus sain.

Une étude menée par l’Agence nationale pour la sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a démontré que les taux moyens d’émission de composés organiques volatils (COV) étaient près de quatre fois inférieurs chez les personnes ayant utilisé une peinture écolabel par rapport aux sujets exposés à des peintures classiques.

Parmi ces COV, on retrouve notamment du xylène ou du toluène présents dans certains vernis et colles, mais aussi dans les bombes spray qu’on utilise fréquemment lorsqu’on souhaite customiser nos meubles. Or, ces derniers peuvent avoir un impact néfaste sur notre système nerveux central : maux de tête, douleurs au niveau du nez… Il faut faire attention et adopter des alternatives plus saines.

Bref, la peinture écologique ne se contente pas seulement de donner une touche design à votre intérieur ou extérieur. Elle a aussi des vertus pour votre santé en vous garantissant un air intérieur plus sain. Choisissez donc judicieusement les produits que vous utilisez lors de vos travaux de rénovation ou de décoration.

Des performances équivalentes aux peintures traditionnelles

En choisissant la peinture écologique, vous n’aurez pas à sacrifier les performances techniques de votre peinture. Au contraire, ces produits ont aujourd’hui des performances équivalentes aux peintures classiques.

Elles sont notamment adaptées pour répondre aux exigences des milieux humides comme les salles de bain et les cuisines. Certaines marques proposent même une gamme spéciale contre l’humidité qui s’avère aussi performante que certains vernis ou enduits.

Les peintures écologiques existent dans toutes sortes de finitions : mate, satinée ou brillante. Elles peuvent se décliner en une large palette de couleurs tout en garantissant un résultat esthétique impeccable.

Côté application, elles ne requièrent aucun matériel spécialisé ni compétence particulière pour leur utilisation. Vous pouvez donc réaliser vos travaux vous-mêmes sans avoir besoin d’un professionnel du métier.

Par conséquent, il n’y a aucune raison valable de préférer une peinture traditionnelle plutôt qu’une peinture écologique. Les avantages environnementaux et sanitaires sont indéniables tandis que leurs performances techniques rivalisent avec celles des produits plus polluants.