Pourquoi opter pour l’isolation de sa maison par l’extérieur ?

18

Isoler sa maison par l’extérieur permet de diminuer considérablement les pertes de chaleur en créant une enveloppe autour de votre logement. Cette technique isolation renforce aussi la protection de la maçonnerie des intempéries, des variations de température, tout en améliorant l’isolation phonique. En procédant par l’extérieur, vous ne risquez pas de réduire la surface habitable de votre logement contrairement à une isolation effectuée de l’intérieur.

Comment procéder pour isoler les murs de sa maison par l’extérieur ? 

L’isolation des murs par l’extérieur peut se faire par la technique sous enduit. Pour ce faire, l’artisan fixe des plaques d’isolant rigides sur la façade avant de les recouvrir d’une armature en verre. Ensuite, il applique un enduit de finition avec une couleur choisie en fonction du plan d’urbanisme de votre commune. Pour l’isolation des murs en bardage, l’isolant est fixé contre la façade par des montants verticaux en bois avant d’être revêtue par une pare-pluie et des lames de bois. Pour un meilleur rendu, vous pouvez choisir entre le zinc et des matériaux composites réalisés en fibre-ciment comme finition du bardage.

A lire en complément : La profondeur des bureaux : Un élément clé pour un espace de travail ergonomique

En ce qui concerne les isolants pouvant être utilisés pour isolation extérieure, vous avez accès à une large gamme de matériaux isolants. En effet, l’artisan peut avoir recours à du polyuréthane, à des laines minérales, à du polystyrène ou à des fibres de bois. 

La laine de coton est un isolant naturel souvent utilisé pour isolation extérieure. Elle est connue pour ses propriétés isolantes performantes grâce à sa composition à base de fines fibres, permettant de conserver et d’immobiliser l’air. Cet isolant naturel est aussi respectueux de l’environnement et de la santé de l’homme.

Lire également : Comment entretenir une terrasse en palettes ?

Les rouleaux de chanvre participent souvent à l’isolation des combles. Mais ils peuvent être aussi utilisés pour isoler les murs extérieurs, surtout les modèles en forme de rouleaux ou de panneaux. Fabriqués à partir de fibres 100 % naturelles, les rouleaux de chanvre sont à la fois écologiques et respectueux vis-à-vis de l’environnement. Outre ces performances thermiques élevées, cet isolant a l’avantage de permettre la régulation de l’humidité d’une pièce dans la mesure où elle laisse facilement passer l’oxygène. 

Quant à la laine de fibres ou de bois, elle est efficace au niveau de l’isolation phonique et thermique. Elle se pose directement sur l’ossature pour les maisons ou en panneaux rigides ou pour les supports maçonnés. Ce matériau a l’avantage de laisser respirer le support. 

Les panneaux de lin sont des matériaux à la fois souples et polyvalents et détenant un fort pouvoir hygroscopique. En outre, la laine de lin est en mesure d’absorber jusqu’à 10 fois plus d’eau que la laine de verre, sans pour autant subir la moindre détérioration.

Enfin, les panneaux de liège expansé sont entièrement naturels, étanches et incombustibles. Ce qui fait de cet isolant, un matériau parfait pour une isolation extérieure optimale. Ces panneaux sont aussi connus pour leur résistance à la compression et pour leur facilité d’installation. 

À quel moment effectuer l’isolation extérieure ? 

Pour faciliter votre tâche, il est conseillé de réaliser l’isolation par l’extérieur lorsqu’il fait beau. Ceci afin de bénéficier de tous les bienfaits de cette solution et de profiter d’une économie d’énergie optimale. L’idéal, c’est d’effectuer ce type de projet en printemps ou en été. Bien évidemment, rien ne vous empêche de réaliser vos travaux en automne ou en hiver, à condition qu’il ne pleuve pas le jour de la pose. 

En cas de pluie, la présence d’eau peut finir par diminuer l’adhérence des matériaux isolants sur la façade de votre logement.

Le prix moyen des travaux d’isolation par l’extérieur

Si vous souhaitez savoir combien coûte une isolation extérieur, sachez que cela dépend de plusieurs facteurs, en particulier la technique et les matériaux isolants utilisés. Il faut prévoir en moyenne 150 € le m² pour une isolation sous enduit et 250 € le m² pour une relation sous bardage. 

Sachez qu’il vous est possible de bénéficier des aides de l’État dans le cadre des travaux d’isolation par les murs extérieurs. Vous pouvez par exemple prétendre aux subventions proposées par Ma Prime Rénov’ et l’éco-PTZ.

Dans quels cas choisir l’isolation des murs par l’extérieur ? 

Les travaux d’isolation des murs par l’extérieur ont pour principal objectif d’éviter le ravalement des murs intérieurs, tout en améliorant l’esthétique extérieure. Du coup, cette technique est idéale dans le cadre d’un ravalement de façade.

Quant à l’isolation des murs intérieurs, elle est plutôt adaptée pour une rénovation d’une maison ancienne détenant un certain cachet que le propriétaire ne souhaite pas sacrifier (pierres apparentes, briques…). Lorsque la façade extérieure présente des particularités architecturales ne permettant pas l’isolation extérieure, il vaut mieux opter pour l’isolation des murs par l’intérieur.

Quoi qu’il en soit, avant de décider sur la technique isolation adaptée, il vaut mieux déterminer en amont vos besoins : une amélioration de la décoration de votre intérieur ou plutôt une rénovation de la façade vieillissante votre maison. 

Il est à noter que l’isolation par l’extérieur vous permet de gagner de l’espace du fait qu’elle n’a aucune répercussion sur les volumes intérieurs. Qu’il s’agisse d’un isolant d’une épaisseur de 100 mm ou d’une couche de 140 mm, l’espace intérieur sera toujours préservé. Aucun travail n’est donc requis au sein de votre espace de vie. Toutefois, il faut s’assurer à ce que les travaux effectués soient en conformité avec les contraintes imposées par les PLU propres à chaque commune. 

Comprendre les obligations relatives à l’isolation thermique par l’extérieur

À la différence de l’isolation des murs par l’intérieur, l’isolation extérieure ne concerne pas la surface habitable. Autrement dit, ce type d’intervention permet d’augmenter le confort thermique d’un logement sans avoir à mener des travaux intérieurs. Au-delà de la performance technique et du confort intérieur, l’isolation extérieure contribue à l’amélioration de l’isolation phonique. Compte tenu de leur épaisseur, les matériaux isolants utilisés permettent de couper une bonne partie du bruit provenant de dehors.

Même si les isolations de la toiture et des combles sont souvent pointés du doigt, il convient de noter que les murs représentent 25 % des déperditions. L’état de leur isolation mérite donc une attention particulière du fait qu’il permet d’améliorer ou d’affaiblir l’inertie thermique d’une bâtisse.